Fifi Chachnil, le parfum qui m’a déçue

Publié le par Lucifer à Paris

flacon.jpgQuand j’aime bien, je le dis. Quand j’aime pas, je le dis aussi. Et là, je dis non ! Il y a quelques jours, les journalistes beauté étaient invitées dans les salons du Plaza Athénée pour découvrir un nouveau parfum, un jus tout spécialement conçu pour Le Club des Créateurs de Beauté par Fifi Chachnil.

Comme Chantal Thomass, j’aime l’univers glamour, espiègle, et un brin rétro de la créatrice. Un parfum à son image, je me suis dit que ça ne pourrait qu’être séduisant. Rendez-vous était donc donné à 9h pour le petit déjeuner (oui je sais, la vie des journalistes est parfois difficile, on nous file rencard dans des palaces et en plus on nous nourrit), j’avais mis une jolie robe et apporté un soin tout particulier à mon brushing. Dommage que la pluie ait aussi été de la partie ce jour-là…

A l’entrée, un majordome m’ouvre la porte et me gratifie d’un « Bonjour Mademoiselle ». Mes talons s’enfoncent dans la moquette, le personnel de l’hôtel m’accueille comme si j’étais Kate Middleton et me guide jusqu’à un salon transformé en boudoir pour l’occasion : une véritable merveille, j’ai cru défaillir. Des tables rondes recouvertes de satin rose et d’une couche de tulle qui froufroute au sol ont été dressées dans toute la pièce, des petits bouquets de roses ronds et des plateaux de gourmandises sont disposés un peu partout, la lumière est tamisée et on m’offre un thé fumant dans une tasse en porcelaine. Une demi seconde de réflexion plus tard, je me dis que je pourrais éventuellement m’habituer au luxe…

Fifi Chachnil virevolte dans la pièce à la rencontre des invités et, passant à côté de moi, me propose de découvrir son parfum. Elle en vaporise quelques pschitts sur un ruban de satin rose qu’elle noue à mon poignet. C’est frais, ça pétille, mes narines reconnaissent les notes toniques d’agrumes, jusque-là tout va bien. Elle m’explique alors que le parfum a une vraie personnalité et a été conçu pour révéler plusieurs facettes. C’est vrai que les notes d’agrumes ont maintenant disparu, et ont laissé place à un univers poudré avec des effluves de rose. La rose je trouve ça très jolie. En fleur. En parfum je suis moins fan, mais c’est un avis personnel. Sauf que la rose disparaît elle aussi pour laisser place à des notes nettement plus enivrantes de… tabac ! Oui, ce parfum sent le tabac. Il a été pensé pour laisser dans son sillage une forte odeur de cigarette.

Et là, je dis non. Sincèrement, qui aurait envie de sentir la clope ? Et de manière volontaire en plus ? Honnêtement pas moi. J’aime beaucoup l’univers que Fifi Chachnil a créé autour de son parfum, c’est féminin, sensuel, glamour. L’égérie, une danseuse du Crazy Horse venue nous ravir avec quelques petits pas de danse, est parfaite. Le flacon a petit côté vintage que je trouve mignon, mais ce qu’il renferme… pour moi c’est une grosse déception. Oui je l’exposerai sur mon étagère parce qu’il est beau, mais si j’ai envie de m’envelopper de senteurs aguicheuses, ce n’est pas de lui dont je me vaporiserai.

Pour les curieuses, le parfum sera vendu en exclusivité au Club des Créateurs de Beauté au prix de 30 €.

univers.jpg

Publié dans Le bar à beauté

Commenter cet article

Mlle A 15/12/2011 18:54

mais la packaging était chou.. et le nounours en guimauve rose aussi ;)

Lucifer à Paris 15/12/2011 20:44



Surtout le nounours ! J'ai pas eu le coeur de le manger, il est toujours dans mon frigo ;-)